Protection sociale, sécurité de revenus et vieillissement dans le monde

eneo focus

À découvrir dans cette analyse

La population mondiale vieillit, la proportion des plus de 60 ans devrait atteindre 22% de la population mondiale en 2050, soit deux milliards d’individus.
Un défi de taille pour les États en termes de santé, de lieux de vies, de finance.
Une protection sociale forte peut répondre à l’ensemble des défis mais ce modèle, alors qu’il est mis en avant dans les pays du Sud, est remis en question dans les pays du Nord.
Ce droit fondamental peut-il être balayé par les États pour de sombres raisons économiques ? La survie des populations, leur santé et leur sécurité financière peuvent-ils être entièrement reportés sur les individus, au risque d’accroître les inégalités et les exclusions de notre société ?

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Sans un système de protection sociale performant, comment allons-nous prendre soin de nos aînés en 2050 en termes de santé, lieux de vies, revenus ?
  • Le financement d’un système de protection sociale est possible et est soutenable dans les pays du Sud. Pourquoi le financement du notre est-il attaqué ? L’est-ce au profit de la population ou à celui des grande entreprises et multinationales ?
  • La protection sociale est basée sur un système de financement solidaire alimenté par les individus, les entreprises et géré par l’État. Que se passe-t-il quand l’un des acteurs se désengage, remet en cause le modèle de concertation sociale, ou change les règles de financement et/ou les règles d’octroi ?

Thèmes

  • Protection sociale
  • Vieillissement
  • Revenus

Auteur

  • Franck Moinil

Télécharger l'analyse

pdfProtection sociale, sécurité de revenus et vieillissement dans le monde (8 991 signes)