La retraite, une période propice à l’engagement associatif ?

Analyse 2014/01

À découvrir dans cette analyse

L'engagement associatif offre aux personnes retraitées l'opportunité à la fois de s'impliquer dans des activités qui les tiennent à cœur, de sentir utile et d'éviter l'isolement social, tout en étant un outil de cohésion sociale au service de l'intérêt général. Mais tous les retraités ne peuvent participer à la vie associative de manière égale, certains facteurs déterminants agissent comme des moteurs ou, au contraire, comme des freins. De même, il convient de se donner les moyens, au niveau sociétal, pour favoriser l'engagement associatif des retraités. Mais est-il nécessairement souhaitable ?

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Quel est le pourcentage de retraités belges actifs dans les associations ?
  • Quels sont les types d'associations concernés ?
  • Pourquoi certains retraités s'engagent alors que d'autres pas ?
  • Quels sont les facteurs déterminants de l'engagement associatif ?
  • Existent-ils des bénéfices individuels à s'engager dans une association ?
  • Quels sont les bénéfices sociétaux de l'engagement associatif ?
  • Comment favoriser la participation à la vie associative ?
  • Quels sont les critiques à l'encontre de l'engagement associatif ?

Thèmes

  • Retraite
  • Engagement associatif
  • Activités
  • Sentiment d'utilité

Auteur

  • Maxime Morsa
  • Jean-Baptiste Dayez

Télécharger l'analyse

pdfLa retraite, une période propice à l’engagement associatif ? (10.527 signes)