Allocation pour l’aide aux personnes âgées : mesure sacrifiée au profit de la sixième réforme de l’État, ou mesure à réinventer ?

Analyse 2013/26

À découvrir dans cette analyse

Garder une autonomie physique dans les activités quotidiennes est un élément essentiel de la vie, quel que soit l'âge. Néanmoins, elle peut être réduite – graduellement ou subitement — au fil des âges. Les dispositifs matériels, les aides ménagères, les soins à domicile ou encore les initiatives d'entraide informelles sont des moyens précieux afin de compenser cette réduction d'autonomie.

Ces soutiens occasionnent des coûts importants. Or, les moyens financiers à disposition peuvent être limités, notamment pour les personnes qui ont un montant faible de pension et les bénéficiaires de la GRAPA. L'APA, l'allocation pour l'aide aux personnes âgées, est une allocation spécifique destinée aux personnes âgées de plus de 65 ans qui sont confrontées à une réduction de leur autonomie et bénéficient de revenus modestes.
Dans un futur proche, l'APA risque d'être fort « secouée », car elle sera transférée aux entités fédérées à partir de fin 2014. Malgré ce transfert imminent, on ne dispose que de peu d'informations afin de savoir comment l'APA sera concrètement gérée...
Malgré cette incertitude institutionnelle et financière, il importe de rester créatifs afin d'orienter la mesure vers une véritable assurance dépendance au profit de toutes les personnes nécessiteuses vivant en Wallonie et à Bruxelles.

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

  • Qu'est-ce que l'APA ?
  • Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier de l'APA ?
  • Qu'est-ce qu'un transfert de compétences ? En quoi les aînés sont-ils concernés ?

Thèmes

  • Sécurité sociale
  • Pensions
  • Enveloppe « bien-être »
  • Seuil de pauvreté
  • Allocation pour l'aide aux personnes âgées
  • Sécurité sociale
  • Transfert des compétences
  • Handicap
  • Assurance dépendance

Auteurs

Kusuto Naïto

Philippe Andrianne

Télécharger l'analyse

pdfAllocation pour l’aide aux personnes âgées : mesure sacrifiée au profit de la sixième réforme de l’État, ou mesure à réinventer ? (10.157 signes)

Garder une autonomie physique dans les activités quotidiennes est un élément essentiel de la vie, quel que soit l’âge. Néanmoins, elle peut être réduite – graduellement ou subitement — au fil des âges. Les dispositifs matériels, les aides ménagères, les soins à domicile ou encore les initiatives d’entraide informelles sont des moyens précieux afin de compenser cette réduction d’autonomie.

Ces soutiens occasionnent des coûts importants. Or, les moyens financiers à disposition peuvent être limités, notamment pour les personnes qui ont un montant faible de pension et les bénéficiaires de la GRAPA. L’APA, l’allocation pour l’aide aux personnes âgées, est une allocation spécifique destinée aux personnes âgées de plus de 65 ans qui sont confrontées à une réduction de leur autonomie et bénéficient de revenus modestes.

Dans un futur proche, l’APA risque d’être fort « secouée », car elle sera transférée aux entités fédérées à partir de fin 2014. Malgré ce transfert imminent, on ne dispose que de peu d’informations afin de savoir comment l’APA sera concrètement gérée…

Malgré cette incertitude institutionnelle et financière, il importe de rester créatifs afin d’orienter la mesure vers une véritable assurance dépendance au profit de toutes les personnes nécessiteuses vivant en Wallonie et à Bruxelles.

Questions pour lancer et/ou prolonger la réflexion

·         Qu’est-ce que l’APA ?

·         Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier de l’APA ?

·         Qu’est-ce qu’un transfert de compétences ? En quoi les aînés sont-ils concernés ?

Thèmes

·         Sécurité sociale

·         Pensions

·         Enveloppe « bien-être »

·         Seuil de pauvreté

·         Allocation pour l’aide aux personnes âgées

·         Sécurité sociale

·         Transfert des compétences

·         Handicap

Assurance dépendance Normal 0 21 false false false FR-BE X-NONE X-NONE