Alberte et Jean-Marie, volontaires Énéo

Alberte et Jean-Marie, des volontaires actifs et investis dans un cercle. 

Alberte, comment avez-vous connu Énéo ?

Pendant 10 ans, j’ai joué au badminton. C’est ainsi que j’ai connu « ENEO ».
 Lorsque mon mari a pris sa pension, nous avons eu envie de « bouger ensemble ». 

 En 2014, nous avons suivi l’initiation à la marche nordique organisée par énéoSport. 
Maintenant, j
e pratique le badminton, la marche nordique, le vélo et joue dans la troupe de théâtre Énéo, les Tamalous. 

Pourquoi avoir choisi le mouvement Énéo ? 

 Parce que c’est une organisation qui invite les séniors à se prendre en charge en leur proposant une large vitrine d’activités pour bien vieillir.

Depuis quand êtes-vous investis avec Énéo ? 

 Mon mari et moi sommes volontaires depuis 2019. Nous sommes secrétaire, trésorier et accompagnateurs de marche nordique.

Comment vous êtes-vous intégrés dans le cercle de marche nordique d’Assesse ?

 En 2016, un ami me dit qu’un club de marche nordique s’est créé à Assesse mais qu’ils n’étaient que 5 à marcher. Avec mon mari, nous avons décidé d’aller marcher avec eux. Deux de plus, c’est toujours ça !
Au fur et à mesure des initiations, le groupe s’est renforcé. Nous comptons actuellement 39 membres.
Lors d’une Assemblée Générale du cercle, un ou une secrétaire était nécessaire, je me suis proposée.

Pouvez-vous nous parler de votre fonction ?

 Ce rôle est de transmettre au groupe toutes les données relatives aux marches mais aussi les différents messages donnés par Énéo.
Pendant le confinement par exemple il a été question de « garder le fil » via le web où chacun pouvait s’exprimer.

À quel rythme vous investissez-vous ou participez-vous aux activités d’Énéo ?

  Au début de notre activité, nous marchions tous les 15 jours, le mardi à 13h30.
Très vite, avec les deux autres accompagnateurs qui sont Claudine et Jean-Marie, nous avons constaté que pour certains, les marches étaient difficiles et trop longues (8km). Nous avons alors décidé de marcher l’autre mardi avec une marche plus courte et plus facile (+- 5km) pour le plus grand bonheur de tous. 
Pour tout cela, il y a des repérages.
Nous consacrons donc +- 5h par semaine à cet heureux sport. 

Je dis heureux car en plus de faire des beaux parcours, de se faire du bien, il y a la convivialité du groupe. Je suis de nature débordante d’envies de rassemblements, de festivités, de moments de plaisir.
 Ce qui est très valorisant avec les membres de notre club, c’est que tout le monde répond présent.

Voilà mes motivations, elles sont à chaque rencontre, à chaque partage, à chaque souci, à chaque bonheur.

Si on me demande ce qui pourrait me faire arrêter d’être volontaire ?

Réponse…….. ??? Jusqu’à plus pouvoir.