Le sport, véritable anti-âge !

    Le sport est bon pour la santé, tout le monde en est aujourd’hui bien conscient. En effet, il est depuis longtemps prouvé que l’activité sportive a des effets positifs sur la santé cardio-vasculaire, respiratoire, ostéo-articulaire et même sur le bien-être psychologique.

    En effet, le corps et l’esprit ne doivent pas être séparés puisque ce dernier est lui-même incarné et que les divers rouages du corps humain ne font qu’interagir les uns avec les autres. Mens sana in corpore sano dit l’adage que l’on pourrait d’ailleurs aisément inverser.

    Le corps est décidément une machine étonnante et complexe…

    Mais plus surprenant cette fois et comme pour accentuer ce constat, des chercheurs allemands ont fait la découverte en 2010 que le sport peut même agir sur les cellules en elles-mêmes ! L’étude qui a fait grand bruit provient de la revue « Circulation » et a été publiée en 2010. Cette dernière, réalisée par les travaux d’Ulrich Laufs (université d’Hambourg), démontre que l’activité physique régulière d’endurance retarde le vieillissement cellulaire. Mais comment ? Il a été mis en évidence que le sport régule l’expression de l’enzyme nommée la télomérase qui joue un rôle essentiel dans la division cellulaire et plus précisément dans la réplication des télomères (extrémités d’ADN des chromosomes).

    Il faut savoir qu’au fil des années et des divisions cellulaires, les télomères se raccourcissent au point de devenir quasiment inexistants. Arrivé à ce stade,
    la cellule est considérée comme entrant en sénescence, ce qui fait le lit de nombreuses maladies liées à l’âge. Depuis plusieurs années il a été prouvé que
    l’activation de la télomérase permet de mieux répliquer les télomères et joue donc un rôle protecteur dans l’usure de l’ADN, en contrecarrant le raccourcissement des télomères tout en ayant de ce fait, des effets protecteurs sur les cellules de l’organisme.

    Cette étude de 2010 ouvre donc des perspectives. Toutefois, ayant été effectuée sur des athlètes, il est encore difficile de dire si les effets positifs de l’activité
    physique au niveau cellulaire sont aussi significatifs chez des pratiquants « amateurs ». Ces résultats restent toutefois prometteurs et nous pouvons nous
    conforter sans crainte dans nos pratiques sportives tout en insistant toujours sur l’importance d’une hygiène de vie globale.

    Donc pour préserver vos cellules, à vos baskets !