Les oubliés de l'isoloirs

logo rond campagne

Pour les aînés, et en particulier les isolés et les moins autonomes, l’exercice du droit de vote ne s’avère pas chose aisée : absence d’aidant pour envisager d’aller voter, difficultés de se déplacer jusqu’au bureau de vote ou d’y accéder, pratique collective de certificats médicaux dans certaines maisons de repos, impressions de ne pas être concerné par les élections, etc.

Énéo a pris les devants en vue des élections communales et provinciales du 14 octobre. Ainsi, en janvier dernier,elle a interpellé sur le sujet les ministres concernés tant au niveau fédéral, régional que les gouverneurs de province en charge de l’organisation concrète des élections.

En mai, un courrier a été envoyé aux 281 bourgmestres des régions wallonne et bruxelloise chargés d’apporter une réponse collective à cette situation.

Dans le même temps, une campagne de sensibilisation a été menée auprès desresponsables de maisons de repos et/ou de soins et de services.

A un mois des élections, la région bruxelloise a édicté des règles favorisant l’accès aux bureaux de votes pour les personnes à mobilité réduite ou ayant besoin d’assistance. Mais sur la question des isolés ou des certificats médicaux automatiques, les aînés n’ont pas encore vu grand chose ! Quelques bourgmestres ont placé l’interpellation d’Énéo à l’ordre du jour de leur Conseil communal et une dizaine d’institutions se sont renseignées pour connaître les conditions pour installer un bureau de vote en leur sein…

Découvrez le mini-site de la campagne www.lesoubliesdelisoloir.be. 

ACC Titre